Présentation

 Le PGHM de Savignac les Ormeaux est composé d'un officier, de treize sous-officiers, de trois gendarmes adjoints volontaires et de Hanky, le chien.

 

 En plus de la formation initiale commune, le PG compte dans ses rangs quatre guides de haute montagne, un aspirant-guide, un moniteurs de ski, cinq diplôme d'état de canyonning, un brevet d'état de spéléologie, trois accompagnateurs en moyenne montagne, 4 moniteurs de secourisme et même un brevet d’état de natation (une erreur de jeunesse sûrement !).

 

 Le PGHM, c’est surtout 14 gendarmes-secouristes, spécialisés pour intervenir en montagne, aller chercher des victimes d’accidents, des personnes perdues, en tout lieu et en toutes circonstances et ce 24 heures sur 24, toute l’année. C’est le service public en montagne.

 

 Le PG effectue aussi d’autres missions, comme le contrôle du respect de la réglementation, la surveillance des secteurs montagneux, les enquêtes consécutives à des accidents en montagne, des expertises au profit des magistrats. À côté de cela, nous menons également des actions de prévention au cours de diverses manifestations. Pour mener à bien ces missions et apporter les meilleures réponses aux différentes situations rencontrées en secours, les membres du PG s’entraînent pour maintenir un haut niveau technique dans les différentes disciplines de la montagne. Une pratique experte et très régulière de toutes les activités (glace, rocher…), associée à des exercices de secours, permettent aux secouristes de ne jamais être pris au dépourvu.

 

 Quelques secouristes du PG sont pyrénéens de souche, les autres le deviennent de cœur. Chacun d’entre eux a un parcours différent. Certains ont débuté leur carrière de gendarme en brigade territoriale tandis que d’autres l’ont fait en gendarmerie mobile. Ensuite, tout en se croisant au cours des stages à l’EMHM, au CNISAG ou à l’ENSA, ils ont pris des voies différentes pour arriver à Savignac. Certains secouristes ont déjà œuvré dans des PG tels que Chamonix, Grenoble, Modane, Briançon, Jausiers, Grenoble, La Réunion ou Oloron. Les autres, les plus jeunes, sortent de formation et découvrent la spécialité en arrivant au PG de l’Ariège. Ce mélange et ces horizons divers constituent une véritable force, tant dans l’accumulation des expériences que dans la transmission des savoirs.

 

 Cette présentation ne serait pas complète sans parler des hélicoptères. En Ariège, une part importante des interventions sont totalement aériennes. Les autres secours sont réalisés par voie terrestre, soit totalement, soit en partie avec l’appui du vecteur aérien. Après des années de renfort saisonnier, le Détachement Aérien Gendarmerie s'est installé définitivement à l'aérodrome de Pamiers Les Pujols depuis 2012. Un grand merci donc aux équipages de l’EC 145. Merci également au Détachement Aérien de Gendarmerie à Tarbes et à la Sécurité Civile de Perpignan, qui sont nos partenaires occasionnels.