Ponctuellement, vous trouverez ici des informations sur les conditions observées en montagne.

 Ces renseignements ne sont pas des prévisions, ils peuvent s’avérer n’être que des constats visuels et engagent à toutes les vigilances nécessaires. Ces indications restent approximatives et n’engagent en aucun cas leurs auteurs. Vous devez une fois sur place apprécier les conditions réelles du terrain et de la météo avec votre expérience personnelle. N’oubliez pas le DVA, la pelle et la sonde… avec quelques pitons, votre crochet à lunule, le topo et toute votre sagesse intérieure ! Dans le doute, n'hésitez pas à faire appel à un guide de haute montagne.

 


LE TARBESOU 2364 mètres  secteur ASCOU

 

Ce mardi 6 mars 2018, nous partons pour une mission de prévention en montagne dans le secteur du TARBESOU.

Une fine couche de neige fraîche est tombée la nuit précédente (5 à 8 cm selon l'altitude) à partir de 1400 mètres. Comme à l'accoutumée cette chute s'est produite accompagnée d'un fort vent de secteur Nord Ouest. Malgré la faible quantité tombée, on observe des accumulations en versant Sud  et Sud Est. Les crêtes sont bien enneigées, quelques cailloux sont apparents. Les pentes sommitales sont glacées nécessitant l'usage des couteaux à neige ou des crampons. Attention également aux énormes corniches formées sur la crêtes versant Mijanés.


 

BOUCLE AUTOUR DU SAINT BARTHÉLÉMY 

Samedi 24 février 2018.

Le soleil annoncé a permis d'évoluer dans des conditions hivernales (enfin).
Le Saint barthélemy (2348m) situé au centre du massif de TABE était la destination de la journée.

Départ à l'altitude 1300 m depuis la route qui mène au carrière de talc commune de Lordat. On chausse les skis à la voiture et on suit la piste forestière. A l'endroit où la barrière interdit le passage au véhicule, nous bifurquons à droite pour rejoindre le bois du débès et non le sarrat du bosquet (itinéraire plus classique). Nous rejoignons le pas du Gai pour enfin sortir de la forêt. On remonte un cirque bien ensoleillé pour venir à l'aplomb du col du trou de l'Ours. Dans ce cirque, la neige a été très soufflée et elle est bien dure. La pente sous le col est gravie ski sur le dos. Une croûte de glace de 5 cm d'épaisseur laisse place dessous à une neige poudreuse. A mi pente, une plaque est partie les jours derniers mais sur quelques centimètres. A l'arrivée du col la neige est de plus en plus dure et seulement le bout des chaussures permet de tailler des petites marches. Les crampons étaient dans le sac mais ne sont pas sortis.

La pente sommitale du St Barthélemy se termine skis aux pieds. 

La descente s'effectue par l’itinéraire classique qui permet de rejoindre la jasse de Sédars par les pentes du sarrat de Bertenac. La pente exposée ouest laisse place à un champ de sastrugis (crête ou vaguelette de neige) plus ou moins dures.

La porte de la cabane de la jasse de sédars est déblayée. Couchages et bois sec sont dispos en cas de besoin.

Le retour au véhicule s'effectue par un slalom entre les arbres qui n'est pas la meilleure partie de la journée. 

De nombreux randonneurs ont crayonné les pentes. 

 

Bon ski et soyez prudent !


Le 29.01.2018,

Profitant d'une magnifique journée, nous sommes allés répéter la voie "Bonsaï" au Rocs dels Isards, non loin du Pas de la Casa, mais toujours en France !

Nous pensions faire une belle ouverture sur cette ligne qui paraissait vraiment évidente.... Malheureusement, le matin, en préparant nos sacs, les collègues nous demandent où nous allons:

- au Rocs dels isards, ouvrir un truc à droite!! (Avec un ton un peu suffisant 😉)

- ahh, mais on avait déjà ouvert une belle petite voie à droite.... Le topo est disponible sur le site du PGHM 09....😜

- Serieux???  😩 Rahhhh, tant pis pour l'ouverture (et bien fait pour le ton suffisant!!!!!! ??????)


Les conditions étaient assez moyennes. D'un point de vue général, quelques plaques éparses,  surtout versant Nord et Est. Les couloirs raides, versant sud du Pedrons ont tous été skiés, un peu croutés le matin.

La neige est restée bien poudreuse et froide à l'ombre mais elle a commencé à transformer au soleil.... On voit par endroit apparaître la vieille couche avec le Sirocco, donc méfiance aux plaques dures (au vent) et accumulations sous le vent....

Bon ski!!!! Ou bon alpinisme !!!! 


SOYEZ PRUDENT 😎


Aujourd’hui, jeudi 18 janvier 2018, en présence d’une si belle journée, nous sommes partis en ski de randonnée avec le Groupe Montagne Gendarmerie de l’Ariège et les médecins montagne du SAMU 09.

 

Nous nous rendons au sommet de la station de Bonascre en télésiège pour ensuite plonger plein Ouest dans le bas de la Jasse du l’Herbés. Après une petite remontée à la Couillade de Combeille, nous plongeons vers la cabane de Prat Rodon qui marque la fin de notre descente.

 

De là , nous remontons versant Nord Ouest, direction le Pic de la Coumette.

 

Une fois arrivée à la crête sommitale, nous décidons de profiter de ce superbe belvédère pour une pause repas.

 

Nous finissons notre sortie en traversant plein Est sous le Pic de l’Étang Rébenty pour rejoindre la station.

 

 

 

Nous avons constaté lors de notre première descente (versant ouest) que le manteau neigeux était dans l’ensemble relativement croûté avec cependant quelques endroits, où de la neige froide c’est accumulée formant des plaques agréables à skier.

 

La montée vers le Pic de la Coumette s’effectue tout d’abord dans de la bonne neige puis sur les pentes finales dans une neige changeante, pouvant aller de glacée à croûtée (n’oubliez pas les couteaux).

 

Enfin, notre dernière descente s’effectue dans un premier temps dans une bonne neige froide (travaillée par le vent), puis la traversée vers la station présente une neige transformée par le soleil versant Sud.

 

 

 

Pas de trace d’activité avalancheuse sur notre itinéraire.

 

 


Aujourd’hui, lundi 15 janvier 2018, nous avons profité d’une belle journée ensoleillée pour nous rendre au Pic du Nérassol (2633 mètres) depuis l’Hospitalet-près-l’Andorre.

 

Nous sommes partis skis aux pieds de l’Hospitalet, et avons remonté le vallon du Siscar jusqu’à la Porteilla du Sisca. L’enneigement des 250 premiers mètres de dénivelé est faible mais suffisant pour monter en ski. Quelques petites coulées sont visibles dans les pentes Sud sous les dix centimètres de neige fraîche.

 

De la Porteilla au sommet du Nérassol, la crête est pelée par le vent et difficilement praticable à ski.

 

Nous profitons rapidement du magnifique panorama que nous offre le sommet bien venté.

 

Pour la descente, nous décidons d’emprunter la pente Sud Est qui mène aux Planels de Nérassol, puis le vallon qui descend N/NE vers la Jasse de Brougnic. Les conditions de neige sont exceptionnelles dans cette première partie de descente, mais nous constatons la présence de plusieurs plaques à vent dans les ruptures de pente plutôt versant Nord.

 

La suite de la descente reste agréable mais il faut rester vigilant, les cailloux ne sont pas loin.

 

Le bulletin d'estimation du risque d’avalanche était de 3/5 au-dessus de 2400 mètres aujourd’hui. Nous avons toutefois constaté des accumulations de neige récente dues au vent jusqu’à 2000 mètres dans les versants nord.

 


Aujourd'hui, 9 janvier 2018, une fraîche et belle journée était attendue. Nous n'avons pas été déçu, notre objectif était de réaliser la traversée en le col du Puymorens et Orlu en passant par le lac du Lanoux. Nous avons rencontré des bonnes conditions de neige, le froid vif à parmi de garder une neige fraîche sur environ trente centimètres, quelques secteurs étaient croûtés par le vent violent d'Ouest.

La couma d'engarcia est bien enneigée, sur la montée à la couma d'or les cailloux ne sont pas très loin, la descente sur le lac du Lanoux est excellente. Nous avons ensuite choisi un itinéraire peu ordinaire, passer par le col de Lanos. Il s'agit d'une belle variante permettant de skier les pentes Nord du Puig de la Grava. L'enneigement est bon jusqu'à 1700m d'altitude ensuite c'est plus "compliqué". Nous n'avons pu descendre à skis jusqu'au parking du Fanguil, seulement à la faveur d'une très mince couche de neige fraîche mais surtout d'une excellente gelée. Une bonne journée en montagne 24km 1500 + 2250 -

Attention toutefois toute les pentes ne sont pas bonne à skier, une énorme avalanche est partie au dessus de l'étang Faury. Le risque avalanche était de 3/5.

DVA pelle sonde / Distances / consignes / Prudence ....


Hier, jeudi 4 janvier 2018, nous avons avons profité du retour du beau temps pour aller visiter le vallon de Subra sur la commune d'Auzat (09). Notre objectif était de gravir en ski de randonnée la Pointe d'Argent (2654 mètres).

Les conditions étaient printanières, 8.5°C au parking de l'Artigue. La piste forestière qui mène aux orris de Pujol n'est pas dégagée, le départ se fait donc depuis la route, dans une neige très mole et gorgée d'eau. La montée longue et monotone sur cette piste est égayée par la rencontre de quelques isards.

Même au niveau des orris l'enneigement reste faible, obligeant à traverser bruyère et rhododendrons.

La côte de Pla  Subra est en neige mole en bas mais dés 2000 mètres, nous avons trouvée de la neige croûtée dure nécessitant l'utilisation des "couteaux".

Le sommet a été bien "pelé" par le vent, formant des plaques de glace vive. Attention aux glissades.

A la descente la face ouest reste "tendue" et croûtée jusqu’à 2000 mètres.

Une belle journée de ski de randonnée à la sauce "Ariègeoise".


Jeudi 31 mars 2016, nous sommes allés du côté du col du Puymorens pour un entraînement au mixte hivernal plutôt printanier. Nous avons pu parcourir les voies "Nit de Carnestoltes" et "Canal del Tunel". Nous avons rencontré des conditions sèches mais correctes. Pas de regel avec cet effet de foehn (vent du Sud) mais ça pourrait s'arranger avec le refroidissement annoncé début Avril. Du coté des Valletes et de visu, le Grand Dièdre est déjà sec mais la Virgule paraît praticable. Plus de photos ci dessous.


Jeudi 24 Mars 2016, nous avons pu aller skier la face Nord du Roc Blanc. Voici quelques photos pour vous donner une idée des conditions observées dans le secteur.

 

/!\ Attention l'isotherme 0°C est remonté à des altitudes anormalement élevées. Les pentes ensoleillées chauffent fort et nous vous conseillons d'être très prudent dans la préparation de vos courses en neige.


Le mercredi 23 mars 2016, nous avons pu réaliser la descente à ski du couloir du Tartereau. Nous sommes montés au col du Tartereau par la piste des anciennes mines puis l'étang de Chichoué et le Port de la Hourquette.

Le vendredi 18 mars 2016, nous avons pu monter à ski au Montcalm depuis l'Artigue pour redescendre par le couloir du Riufret. Voici des photos des conditions rencontrées dans le secteur du Montcalm (Artigue, Belcaire, Pointe du Montcalm, Soulcem) :



 

 

Le Mardi 26 janvier, nous sommes allés pointer nos spatules et nos crampons dans la Face Nord du Pic de la Coume d'Enfer (2730 m), depuis le Pla des Peyres.

Il est vrai que l'enneigement est faible pour la saison, mais suffisant pour pouvoir skier la face. L'avantage réside dans l'approche, car on accède en 4x4 au Pla des Peyres !

La face Nord est en bonne neige dans la moitié inférieure mais, du milieu jusqu'au sommet, elle est croûtée et très difficile à skier. Le vent fort de ce jour et les conditions nivologiques nous ont décidé pour une descente de l'arrête Ouest, avant de rejoindre le couloir Sud-Ouest. Là encore, neige croûtée mais skiable. Dans la Coume de Varilhes, neige de printemps.

On déchausse 5-10 mn avant le parking, si on reste rive droite !


Ci dessous, quelques images du secteurs du Rulhe prises les 26 et 27 janvier 2016.

Il est possible de monter en véhicules jusqu'au Pla de las Peyre, un 4x4 avec des bons pneus permettra de franchir aisément les quelques passages de neiges/glaces restant. L'enneigement est très faible pour la saison. Il n'est exploitable qu'au dessus de 2000 en versant Sud !!


Evolution des conditions du secteur de Porté Puymorens.

 

Ce samedi 23 janvier, nous avons pu faire quelques photos depuis la station de Porté Puymorens.

 

La pluie givrée de la veille et le gros redoux (iso 0°C à +/- 3000m) a bien humidifié le manteau neigeux. Ces conditions devraient perdurer pendant quelques jours. Entre le regel nocturne et le refroidissement annoncé en fin de semaine. On peut espérer que tout ça durcisse pour offrir de bonnes conditions malgré la faible quantité de neige. Sortez les lames "dry", le rocher n'est pas loin.

 

 Ci-contre la photo du 20/01, ci-dessous les photos du 23/01


Ci dessous vous trouverez deux photos de la face Nord de Fontnègre prises le vendredi 22 javier 2016 lors d'une ascension du Pedrons. Comme vous pouvez le constater, c'est plutôt sec !


 Plus de photos ci dessous. En ce qui concerne les traces qui partent vers le couloir en S de Fontfrède, on en reparle bientôt ...

Mise à jour du samedi 23 janvier 2016  : une dizaine de courageux ont tracé une tranchée dans le couloir en S.


Mardi 19 et mercredi 20 janvier, nous avons pu taper du glaçon à Soulcem !!!

 

Le secteur école est formé. Ça pisse pas mal malgré tout.

La cascade de droite du passage canadien est aussi assez formée. Nous n'avons pas pu faire la dernière longueur en raison d'une cloche qui sonne creux.

 

Attention à l'isoterme 0°C qui remonte en flèche pour ce w-e. La route est bien enneigée. On peut partir en ski de Carafa.


En attendant, vous trouverez peut-être votre bonheur sur :

Et parce qu'il fait toujours beau quelque part :