Rassemblement d'Escalade Inter-PG en Ardèche

 L’édition 2012 du rassemblement inter-PG d’escalade vient de se dérouler du 08 au 12 octobre 2012. Ce genre d’événement est une occasion pour tous les personnels des PGHM de partager une semaine d’entraînement. Les PGHM de Bourg-Saint-Maurice, Chamonix, Jausiers, Murat et Savignac-Les-Ormeaux étaient représentés.


 Un roulement s’est instauré et chaque année une unité différente est chargée de la bonne organisation. Le site choisi par le PGM de Murat est l’Ardèche. Ce département ne présente pas de falaise majeure en soi mais plutôt une multitude de sites aux styles complètement différents. Logés au camping de la digue à Chauzon, les gendarmes présents ont pu (re)découvrir les sites d’escalade du Sud Ardèche.

 

 Pour les premières longueurs, le rendez-vous est donné au cirque de Gens. C’est la falaise incontournable de la région, l’escalade y est technique et variée, il y en a pour tous les goûts ...

 Le lendemain direction le spot à la mode, Salavas et sa grotte des ranches. Située tout près du Pont d’Arc, les voies proposées sont, pour la plupart, déversantes à souhait. Tout le monde fera une visite obligatoire de Primitif, longueur atypique louvoyant dans un plafond de stalactite, certainement le 6b+ le plus horizontal de France ! Les plus énervés se lancent déjà dans des chantiers en 7b/7c. Les abords de la grotte semblent plus abordables pour le commun des grimpeurs avec des grandes envolées jusqu’à 7a. Après une bonne journée, tout le monde a les bras bien entamés.


 Demain, il faudra laisser reposer la pulpe des doigts au risque d’être « hors service » pour la fin de la semaine. Le programme du Mercredi sera donc varié suivant les envies : couenne facile, randonnée ou grandes voies pour les uns et exercice d’équilibre aérien pour les autres … Pour la dernière grosse journée d’escalade, les énervés du mardi retournent « croîter » leurs projets à la grotte des branches alors que le reste des troupes part découvrir la vieille école d’escalade de Fontgarnide L’escalade essentiellement dalleuse y est très (trop?) patinée. Les pas en dalle sont rendus aléatoires. Bref, on sent que le site a vécu. Le vendredi permettra aux unités les moins éloignées de faire quelques longueurs d’escalade avant de prendre la route. La météo clémente jusque là s’est dégradée pendant la nuit et pour le PGHM de l’Ariège, la route est longue, direction Savignac Les Ormeaux.

 

 Cette semaine d’entraînement extérieur est riche en échange humain. En plus de retrouver les collègues de stages, c’est le moment idéal de rencontrer les gendarmes des autres PGHM, de discuter de leur mode de travail, des difficultés rencontrées au quotidien et des solutions apportées, de mieux connaître leur fonctionnement et leur massif. Les secouristes sont au nombre de 250 dans la spécialité et il est compliqué de connaître tout le monde. Les objectifs de chacun sont respectés dans la bonne ambiance générale. Peu importe la performance, certains sont là par pur plaisir de l’escalade, les jeunes en cours de formation s’affûtent dans l’optique de l’examen probatoire de l’aspirant guide. Quand on peut allier les deux dans un état d’esprit convivial, c’est mieux.

 

 Le flambeau a été transmis au PGHM de Jausiers qui saura nous concocter un beau programme pour 2013, entre le Verdon et Ceüse les options sont nombreuses. En attendant, on sera certainement nombreux cet hiver pour le rassemblement hivernal à l’Argentière-la-Bessée dans le briançonnais. A quand un rassemblement dans les Pyrénées ?

Écrire commentaire

Commentaires : 0