Ouverture au Pic de Caumale

 Au-dessus d’Aulus, une nouvelle voie d’escalade a été ouverte par trois hommes du PGHM. Celle-ci est située sur une arête entre les couloirs de Caumale, qui se pratiquent en hiver. Ces arêtes et couloirs que l’on aperçoit quand on remonte la vallée du Garbet vers Aulus. En effet, elles dominent le lac du Garbet sur le versant Nord-Ouest de la chaîne, tandis que la face Sud-Est surplombe la combe des étangs de Bassiès.


 La voie porte le nom du sobriquet de la famille aulusienne de l’un des trois ouvreurs, Jean-Marc Galin, dit « Pey ». Les deux autres ouvreurs sont Olivier Pambrun et Emmanuel Fauvet.

 Pour atteindre le sommet, il faut effectuer sept heures d’escalade (départ d’Aulus en direction du col d’Agnes, dans la première épingle après Agneserre se trouve le départ de la course indiqué par des panneaux, rejoindre l’étang du Garbet puis le pied de la face par une petite sente qui se perd en contournant par la gauche la barre rocheuse qui domine le lac). A noter dans ce secteur, au pied de ces chaînes, l’existence d’un passage peu fréquenté qu’utilisaient les passeurs et les évadés pendant la dernière guerre pour se rendre en Espagne via les cols.

Écrire commentaire

Commentaires : 0